Agence la plus proche : Aucune agence n'a été trouvée.
Toutes nos agences

L’alcool en milieu professionnel

Emploi menacé ?

Une consommation d’alcool abusive peut entraîner des risques ; tels que les problèmes sociaux et économiques, une diminution des performances professionnelles, un comportement violent mais aussi des accidents du travail et de la route.

Pour limiter certains abus, l’entreprise doit affirmer une politique claire, avec des limites fixées dans le règlement intérieur. Elle doit rappeler ses règles aux salariés, et cela lui permet d’intervenir lors de problèmes et de disposer de procédures pour gérer les différentes situations. Les employés ne sont pas autorisés à boire des boissons alcoolisées avant et pendant le travail, s’ils mettent en péril leur propre santé et celle des autres personnes qui les entoure.

Dans certaines situations, la consommation d’alcool peut être extrêmement dangereuse et peut mettre d’autres personnes en péril, par exemple lors de conduite en état d’ébriété d’un véhicule ou d’une machine. Les employés n’assument aucune responsabilité légale. Cependant, la culpabilité peut être lourde à porter s’il arrive un accident et qu’un ou une collègue savait que la personne qui l’a causé était sous l’emprise de l’alcool.

Parfois, nous pouvons constater qu’un(e) collègue paraît fatigué(e) ou déprimée depuis quelques temps, sa tenue vestimentaire s’est dégradée, il/elle a des sauts d’humeur fréquents, l’entourage fini alors par s’inquiéter. Même si nous pouvons supposer que cette personne a des soucis personnels, il est également possible qu’elle ait des problèmes avec une consommation excessive d’alcool.

Afin d’approcher son/sa collègue en évitant qu’il ne se sente agressé, il ne faut pas poser de diagnostic : il est inutile en tant que collègue de rechercher des preuves pour confirmer nos doutes, seuls les spécialistes peuvent constater un problème lié à l’alcool. Ne pas rechercher des aveux : même si on aimerait que la personne concernée reconnaisse avoir changé ou admette  qu’elle a un problème d’alcool. Si on veut réellement obtenir des aveux, la personne risque de se renfermer et mettre tout en œuvre pour dissimuler ses problèmes. Toutefois, il est important d’exprimer son inquiétude et relever les faits observés : le dialogue est essentiel et doit porter sur des faits divers observés au travail. Enfin, il faut parler de ce qui nous inquiète et comment on ressent la situation. Le fait de montrer cette inquiétude peut motiver le/la collègue à réfléchir sur son comportement et lui faire sentir qu’on lui accorde de l’importance.

Lorsqu’un/une collègue de travail est concerné(e) par un problème d’alcool, les autres en sont aussi affectés. Entre collègues, on se connait souvent depuis longtemps, on parle de choses personnelles et parfois les liens d’amitié se tissent.

Si vous constatez qu’un collègue ou votre salarié rencontre un problème avec sa consommation d’alcool, vous pouvez prendre contact avec Alcool Assistance.